Prophète de bonheur

L'être humain semble avoir ce besoin inexorable de se projeter dans l'avenir. Les chefs d'entreprise font des prévisions, les voyants des prédictions et les croyants des prophéties. John Lennon imaginait, Martin Luther King quant à lui rêvait.

Appelez comme vous voulez ce que qui va suivre, mais concernant le pape François je suis persuadée qu'il y aura un avant et un après. J'ai le sentiment très fort que ce pape va apporter à l'Eglise un vent d'air frais, et que la perception qu'en ont nos contemporains va changer. Je ne pressens rien de fulgurant, rien d'immédiat, mais un changement dans la douceur et dans la durée. Ce pape va nous surprendre par les nombreux gestes qu'il va poser et dont les premiers jours ne sont que les prémices. Il va nous réconcilier avec l'Eglise, vous allez voir. D'ici quelques temps, lorsque nous dirons aux générations qui nous suivent, "De mon temps, les églises étaient vides, et on n'y voyait que des têtes blanches, les gens pensaient que l'Eglise était archaïque, déconnectée des réalités du monde… ", ils auront peine à nous croire ! Prenez des photos et filmez les messes, ce sont des documents historiques !

Pourquoi un tel optimisme me direz-vous ? Parce que, comme le dit Enzo Bianchi, fondateur de la communauté monastique de Bose, "Le pape s'est fait homme". Parce que François est comme nous : il parle comme nous, il a des amis, une famille, il passe des coups de fil, il fait des blagounettes etc. C'est ce qui va permettre d'abolir la distance, de combler le fossé qui s'est peu à peu creusé entre la société et l'Eglise. Cela ne signifie pas que ces prédécesseurs aient été ou sont des surhommes. Non, mais la jovialité, les mots simples et le caractère latino-américain si chaleureux du pape François font qu'il n'a pas besoin de grands discours pour exprimer son humanité : elle transparait de partout. Et lorsque l'on se sent proche de quelqu'un, on est plus a même d'écouter ce qu'il a à nous dire. 

Alors, le pape François sera-t-il celui qui verra se réaliser ce que Benoît XVI avait appelé de ses voeux : que les hommes reviennent à Dieu ? L'avenir seul nous le dira.

Sylvie

2 réflexions au sujet de « Prophète de bonheur »

  1. Bonjour Sylvie,

    Ce matin  à la  radio Notre Dame j'ai apprécié votre analyse sur le sujet du gaspillage alimentaire , ce que vous avez dit est juste et nous pousse à réfléchir.Merci de nous éclairer d'avantage .j'aimerai vous lire et vous entendre souvent..

    avez vous un site ,est ce que vous donnez des conférences ?.merci de m'informer,  vos propos sont un rayon de soleil pour cette société matérialiste sans foi et sans DIEU.

    merci

    Mehenni Lassouane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *